LA MÉDECINE INTERNE DE L'HMK

Prestations et type d’examen

Les visites aux lits des malades sont faites quotidiennement alors que les examens complémentaires sont réalisés dans divers services d’explorations où ils sont effectivement comptabilisés.

Chef de Service

Lieutenant-colonel –Médecin HAGERIMANA Rémy

 

Description

La médecine interne  a une capacité d’accueil de 60 lits répartis dans tout le bloc 15 pour les salles communes et des  chambres VIP individuelles dans le bloc 14.

Le personnel est diversifié aussi bien militaire que civil  avec :

-Des médecins spécialistes au nombre de 6 dont 3 permanents et 3 à temps partiel.

Ils ont différentes expertises : 2 cardiologues, un neurologue, un hépato gastroentérologue, un spécialiste en maladies infectieuses et tropicales et un spécialiste en médecine interne endocrinologue.

  • Deux médecins généralistes très disponibles sont toujours aux cotés des patients hospitalisés
  • Un personnel infirmier actif et compétant assure les soins des malades
  • Il existe également un personnel d’appui très utile pour le bon fonctionnement du service.
  • Des étudiants stagiaires de médecine et des écoles paramédicales sont eux aussi au service des malades

Fonctionnement

Si  les médecins sont de diverses spécialités, le service de médecine interne est aussi le service de neurologie, de cardiologie, maladies infectieuses et tropicales, rhumatologie, hépato gastroentérologie, endocrinologie.

Ainsi les malades sont-ils répartis dans des secteurs selon le type de pathologie dont ils souffrent.

Les visites sont faites quotidiennement après des staffs matinaux au cours desquels les nouveaux cas et ceux instables ou complexes sont discutés en inter spécialités.

Le service de médecine interne fonctionne en étroite collaboration avec les services des urgences et de polyclinique qui envoient les patients, le service de réanimation pour échanges éventuels  de patients sans oublier les différents services d’explorations aussi bien fonctionnelle, morphologique que de laboratoire.

L’Hôpital militaire devenu petit à petit un lieu de formation et d’encadrement, des stagiaires en formation en médecine essentiellement pour le moment des universités de Ngozi et d’Espoir d’Afrique, en formation paramédicale et même de psychologie,  sont reçus pour des objectifs établis par leurs établissements d’origine.

Cas de bons témoignages

Le degré de satisfaction  se note de lui-même par l’affluence des patients dans le service qui reste quasiment saturés à 100 % et les chiffres financiers obtenus à la comptabilité.

Consultez d'autres Services

Services d'une grande variété de domaines médicaux

La Polyclinique de L’Hôpital Militaire de Kamenge offre une diversité des services:

La Médecine générale

Le service de neurologie

Polyclinique ou Consultations externes

 

Traitements de Radiographie

Imagerie médicale

 

Notre service d'urgence fonctionne 24h/24h

Des urgences chirurgicales pour des personnes Adultes

Services des urgences pour Adultes

Des services d'urgences offerts pour les enfants

Urgences pédiatriques

 

Nos Médecins spécialistes

Nous sommes fiables et dignes de confiance
Hossaie

Dr.NDAYEGAMIYE Hosaie

Médecin spécialiste Gyneco-Obstetrique
Dr Jolis

Dr.NZISABIRA Jolis

Médecin spécialiste(Cardiologie)
Dr HAGERIMANA REMY

Dr.Hagerimana Rémy

Médecin spécialiste Médecine interne

Ce que nos patients ont à dire

Le bébé Sam-Asael a été amené à l’hôpital avec beaucoup de fièvre, il avait des vomissements, sans appétit et donc très faible.Après lui avoir fait les examens, le diagnostic était Antigène Palustre positif et CRP48mg/l.

Par la suite, on lui a d’abord mis sur quinine. Après deux jours, la fièvre a augmenté d’où on a commencé à lui donner l’antibiotique Claforin associé à la quinine.Au 6eme jour, la fièvre est revenue (38˚c), le bébé étant toujours sur surveillance de claforin.Au 7eme jour, la prise de quinine était terminée.

Après trois jours sur claforin seulement, le bébé n’avait plus de fièvre.

NKEZIMANA SAM-ASAE

Le bébé Sam-Asael a été amené à l’hôpital avec beaucoup de fièvre, il avait des vomissements, sans appétit et donc très faible.Après lui avoir fait les examens, le diagnostic était Antigène Palustre positif et CRP48mg/l.

Par la suite, on lui a d’abord mis sur quinine. Après deux jours, la fièvre a augmenté d’où on a commencé à lui donner l’antibiotique Claforin associé à la quinine.Au 6eme jour, la fièvre est revenue (38˚c), le bébé étant toujours sur surveillance de claforin.Au 7eme jour, la prise de quinine était terminée.

Après trois jours sur claforin seulement, le bébé n’avait plus de fièvre.

NKEZIMANA SAM-ASAE