Chirurgie cardiothoracique

LA CHIRURGIE THORACIQUE ET CARDIO-VASCULAIRE… UNE PASSION

La Chirurgie Thoracique, Cardiaque et Vasculaire (CTCV) est une spécialité à la fois vaste et hyperspécialisée. Elle vous permet d’accéder à la chirurgie cardiaque adulte et infantile, à la chirurgie oncologique avec la chirurgie thoracique mais aussi à la chirurgie vasculaire. C’est une chirurgie de pointe et évolutive qui profite de l’essor de nouvelles techniques telles que la chirurgie mini-invasive (vidéo-thoracoscopique, robot-assistée, abords percutanés) mais également de techniques plus lourdes de transplantation et d’assistance cardio-respiratoire. Il s’agit d’une spécialité qui allie savoir-faire technique et multidisciplinarité en étant en interaction constante avec les cardiologues, pneumologues, oncologues, radiologues, radiothérapeutes, anesthésistes-réanimateurs, perfusionnistes, Ibodes, kinésithérapeutes.

Cette large spécialité vous permet de choisir parmi plusieurs aspects d’exercice : hospitalier, hospitalo-universitaire et privé. Vous avez également la possibilité de vous spécialiser dans plusieurs domaines à la fois: chirurgie thoracique, chirurgie cardiaque adulte, chirurgie cardiaque congénitale et pédiatrique, chirurgie vasculaire.

Tout au long de votre formation, Epiform sera votre compagnon numérique. Il s’agit d’un outil informatique pensé par l’Association des Jeunes Chirurgiens Thoraciques et Cardio-Vasculaires (AJCTCV) et largement soutenu par la Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardio-Vasculaire (SFCTCV).

Il sera un véritable “carnet de bord” tout au long de votre formation de chirurgien thoracique, cardiaque et vasculaire. Il vous aidera à colliger et organiser tous les aspects de vos activités, tant sur les plans pédagogique et académique que chirurgical. C’est aussi un outil d’audit de la formation au sein de notre discipline et de recherche en pédagogie médicale.

Soyez assurés qu’il existe une place pour chacun d’entre vous au sein de notre discipline. L’Association de Jeunes Chirurgiens Thoraciques et Cardio-Vasculaires aura pour rôle de faciliter vos échanges avec vos collègues et se tient bien évidemment à votre disposition.

Consultez d'autres Services

Services d'une grande variété de domaines médicaux

La Polyclinique de L’Hôpital Militaire de Kamenge offre une diversité des services:

La Médecine générale

Le service de neurologie

Polyclinique ou Consultations externes

 

Traitements de Radiographie

Imagerie médicale

 

Notre service d'urgence fonctionne 24h/24h

Des urgences chirurgicales pour des personnes Adultes

Services des urgences pour Adultes

Des services d'urgences offerts pour les enfants

Urgences pédiatriques

 

Nos Médecins spécialistes

Nous sommes fiables et dignes de confiance
Hossaie

Dr.NDAYEGAMIYE Osaie

Médecin spécialiste Gyneco-Obstetrique
Dr-NINTUNZE2

Dr.NINTUNZE Egide

Médecin spécialiste(Pédiatrie)
Dr HAGERIMANA REMY

Dr.Hagerimana Rémy

Médecin spécialiste Médecine interne

Ce que nos patients ont à dire

Le bébé Sam-Asael a été amené à l’hôpital avec beaucoup de fièvre, il avait des vomissements, sans appétit et donc très faible.Après lui avoir fait les examens, le diagnostic était Antigène Palustre positif et CRP48mg/l.

Par la suite, on lui a d’abord mis sur quinine. Après deux jours, la fièvre a augmenté d’où on a commencé à lui donner l’antibiotique Claforin associé à la quinine.Au 6eme jour, la fièvre est revenue (38˚c), le bébé étant toujours sur surveillance de claforin.Au 7eme jour, la prise de quinine était terminée.

Après trois jours sur claforin seulement, le bébé n’avait plus de fièvre.

NKEZIMANA SAM-ASAE

Le bébé Sam-Asael a été amené à l’hôpital avec beaucoup de fièvre, il avait des vomissements, sans appétit et donc très faible.Après lui avoir fait les examens, le diagnostic était Antigène Palustre positif et CRP48mg/l.

Par la suite, on lui a d’abord mis sur quinine. Après deux jours, la fièvre a augmenté d’où on a commencé à lui donner l’antibiotique Claforin associé à la quinine.Au 6eme jour, la fièvre est revenue (38˚c), le bébé étant toujours sur surveillance de claforin.Au 7eme jour, la prise de quinine était terminée.

Après trois jours sur claforin seulement, le bébé n’avait plus de fièvre.

NKEZIMANA SAM-ASAE