Hôpital Militaire de Kamenge(H.M.K)

L’ HMK est à votre service avec plus de 50 médecins expérimentés et spécialistes dans leurs domaines.

L’hôpital vous aide à améliorer vos soins de santé depuis 1984

L’HMK est une institution autonome sous la tutelle du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, ayant une capacité de plus au moins 400 lits. Il fonctionne comme un centre de diagnostic et de traitement pour la population tant Civile que Militaire. Il a ouvert ses portes le 06 Février 1984.Depuis son ouverture, les activités des différents services se sont accrues d’ une façon considérable.
Dans le but de le rendre plus opérationnel, l’HMK a été érigé en 1991 en une Administration Personnalisée dotée de la personnalité juridique, d’une autonomie budgétaire et de gestion ainsi que d’un patrimoine.
Pour le rendre plus performant, l’Hôpital Militaire de Kamenge, qui au paravant était placé sous l’autorité d’un Directeur, a été réorganisé et placé sous l’autorité d’un Directeur Général, le 05 Juin 2001.

1.SITUATION GEOGRAPHIQUE 

        L’HMK est situé au Nord de la  ville de BUJUMBURA ,la Capitale économique  du Burundi, Commune Ntahangwa ,Zone Gihosha  tout près du Boulevard MWEZI GISABO. Au Sud, se trouve la rivière NTAHANGWA,A l’OUEST le quartier KIGOBE, Au Nord le Quartier MUTANGA NORD et à l’EST l’ Avenue des Etats Unis.

 2.HISTORIQUE

Dans sa conception initiale, l’Hôpital Militaire de Kamenge était conçu comme une grande infirmerie de garnison. Mais avant même qu’il ne fonctionne comme infirmerie Militaire, le Gouvernement de la République Fédérale d’Allemagne accepta de prendre en charge son équipement technique.
De nouvelles constructions furent érigées lui donnant progressivement la configuration d’un Hôpital.
Le 06 Février 1984, l’HMK ouvrait ses portes et depuis lors ses activités n’ont cessé de se développer (cfr l’organigramme de l’HMK ci-dessous). De par sa vocation d’Hôpital ouvert à tout public et de par la qualité de ses prestations, il n’ a cessé d’attirer de plus en plus de clientèle civile jusqu’à ce que celle-ci représente aujourd’hui 45% des patients, mais représente plus de 50% dans des Services comme le Laboratoire, Kiné et Consultations. Parallèlement, du Personnel Civil a été recruté en vue d’épauler le Personnel Militaire au point qu’aujourd’hui le personnel de l’Hôpital, toutes catégories confondues, est moitié Civil moitié Militaire.
Pour le rendre encore plus performant, l’Hôpital fut érigé le 4 février 1991 en une Administration Personnalisée dotée d’une réelle autonomie de gestion.

3.MISSIONS

  • Assurer les soins de santé pour les militaires et les membres de leurs familles   au sens étroit du terme ainsi qu’a toute autre personne  qui en aurait besoin  ;
  • Effectuer des examens et analyses médicaux de toute nature ;
  • Acheter et vendre des produits pharmaceutiques, matériels et autres fournitures nécessaires à la réalisation de sa mission ;
  • Promouvoir la recherche et la formation dans le domaine de la santé  en collaboration avec les universités et autres institutions qui œuvrent dans le domaine de la santé;
  • Exercer toute autre activité permettant la réalisation de notre mission.

4.LA SUCCESSION DES DIRIGEANTS

Voici la succession des dirigeants de l’HMK depuis sa création :

  • Février 1984-Septembre 1988: Le Directeur , Major Médecin  Jean BANDUSHA
  • Octobre 1988-Fevrier 2002: Le Directeur Général ,Colonel Médecin Nestor NITUNGA
  • Février 2002-Octobre 2011: Le Directeur Général ,Général de Brigade Médecin  Vénérand BARENDEGERE
  • Octobre 2011-                         : Le Directeur Général ,Général de Brigade Médecin  Marc NIMBURANIRA

5.STRUCTURE ORGANISATIONNELLE

L’organisation administrative de l’HMK est définie dans le décret du 05 juin 2001 portant réorganisation de l’Hôpital militaire de KAMENGE. Sa structure comprend :

1. Le Conseil d’Administration
Les membres du conseil d’administration :

  • Général de Brigade  Ignace SIBOMANA ,
  • Lieutenant-col. Médecin  Donatien IRAMBONA ,
  • Général de Brigade Médecin  Marc NIMBURANIRA ,
  • Docteur  Jean Bosco GIRUKWISHAKA ,
  • Lieutenant-col  Serges HABARUGIRA ,
  • Docteur Noëlla UWINEZA ,
  • Colonel  Rémy  Médecin HAGERIMANA

2.Le Directeur Général

Général de Brigade Médecin  Marc NIMBURANIRA

3. Le Directeur Chargé des Soins

Colonel  Médecin   Rémy  NDIKUMANA

4. Le Directeur Administratif et Financier

Colonel  Pie  RURAYI

 

 ORGANIGRAMME DE L’HOPITAL MILITAIRE DE KAMENGE

 

 

 

6.RESSOURCES

Capacités d’Accueil:

Pédiatrie : 51 Lits.
Chirurgie : 89 Lits.
Maternité : 85 Lits.
Néonatologie : 5 Couveuses.
Médecine interne : 90 Lits.

Séjours
Passages aux urgences
Naissances
Consultations externes
Personnel

Médecins généralistes
Médecins spécialistes

VOIR TOUS NOS SERVICES

Ce que les patients disent 

Agée d’un  mois et 22 jours,le bébé a été amené aux urgences et est arrivée sans oxygène, avec beaucoup de fièvre. Par la suite, elle a été réanimée puis on l’a transféré au service de réanimation où elle a passé 13 jours.

Après qu’on lui est mis sous oxygène et qu’on lui a injecté un sérum, le bébé qui ne tétait pas, a commencé à manger au cours du traitement, il y a eu donc une amélioration. Dès le 14eme jour, le bébé a quitté la réanimation pour être transférer au service pédiatrie, là où elle se trouve actuellement grâce à cette évolution.

HIMBARWA SANTA
PATIENT DE LA PÉDIATRIE

Le bébé Sam-Asael a été amené à l’hôpital avec beaucoup de fièvre, il avait des vomissements, sans appétit et donc très faible.Après lui avoir fait les examens, le diagnostic était Antigène Palustre positif et CRP48mg/l.

Par la suite, on lui a d’abord mis sur quinine. Après deux jours, la fièvre a augmenté d’où on a commencé à lui donner l’antibiotique Claforin associé à la quinine.Au 6eme jour, la fièvre est revenue (38˚c), le bébé étant toujours sur surveillance de claforin.Au 7eme jour, la prise de quinine était terminée.

Après trois jours sur claforin seulement, le bébé n’avait plus de fièvre.

NKEZIMANA SAM-ASAEL
PATIENT DE LA PÉDIATRIE